retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2016

Armelle Rabaté

Partition pour un crayon, 2015

Enregistrement sonore, diffusé avec enceintes, 4min. 57s.

L’enregistrement diffusé tente de décrire de la manière la plus précise possible comment dessiner un sujet (figuratif) défini à l’avance qui sera gardé secret jusqu’au bout. Ainsi, la voix donne les indications au performeur, ou au visiteur qui se prêtera au jeu : elle lui indique s’il doit saisir le crayon, appuyer la mine contre le papier, virer à gauche à droite en bas etc. La manière dont est énoncé le texte influe sur son exécution : si les mots sont dits rapidement ou lentement, le tracé sera étroit ou plutôt ample. Un bruit de sonette indique le début et la fin de la partition. Une fois le dessin terminé, il est accroché avec les précédents, et une nouvelle personne - n’ayant pas vu les dessins résultant de l’action - à son tour, s’empare du crayon et suit les indications... Une situation est créée de manière à fonctionner en autonomie. La question du non-contrôle, de la dérive du protocole est posée ici. L’accrochage qui découle de cette invitation à dessiner assume cette part de hasard : l’information peut être légèrement déformée, les interprétations sont diverses. Un processus a priori rigide donne lieu à quelque chose de souple de part le corps, l’interprétation et le temps de réaction, les petits accidents qui perturberont la ligne.