retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2016

Antoine Hoffmann

MÀJ 15-03-2018

    • Photo par Nicolas Ollier, Brest EESAB, 2011

    • Photo par Nicolas Ollier, Brest EESAB, 2011

    • Photo par Nicolas Ollier, Brest EESAB, 2011

    • Photo par Nicolas Ollier, Brest EESAB, 2011

    • Photo par Nicolas Ollier, Brest EESAB, 2011

    Le projet " Schwarze Bloc" prend pour point de départ, le développement des groupuscules autonomes libertaires communément appelés Black Block. Nés en Allemagne, dans les années 80 dans le cadre de la défense des squats allemands dans un premier temps, puis dans la contestation de l'implantation des centrales nucléaires et de la première guerre mondiale et enfin dans les contresommets internationaux ( Otan, G8,G20…).
    Ces groupes se forment en marge des manifestations, pour différents objectifs : l'ouverture de voies non autorisées pour les manifestants, la destruction physique des symboles matériels du système capitaliste et religieux, des émeutes contre la police (considérés comme étant le bras armé du capitalisme).
    Ces groupes sont habillés en noir à la fois de manière à marquer leur unité, mais également en référence à la couleur anarchiste et au folklore de la piraterie. " Schwarze Bloc" consiste en la reconstitution d'une manifestation de l'un de ces groupes. Toutefois, ces groupes généralement équipés par des armes sommaires dont le matériel de confection a été trouvé dans le décor urbain; n'auront aucun de ces équipements de lutte. Il s'agit de pouvoir observer une forme de chorégraphie révolutionnaire, et son déploiement dans l'espace urbain. En déposant le trajet à la Sous-Préfecture, en assurant un service d'ordre il s'agit aussi de pouvoir traiter de la société du spectacle, puisque l'acte rebelle devient un acte normé pour un temps et un lieu donné. La manifestation devient alors un zoo en mouvement, un acte de violence cadré.